Contrôles officiels et synergie avec la certification privée ?

Un rapport de la Commission qui est passé un peu inaperçu est disponible. Il concerne les résultats d’une mission d’enquête de la direction générale de la santé et de la sécurité alimentaire effectuée en Allemagne fin 2017 ayant pour objet  de recueillir des informations sur les modalités et la mesure dans lesquelles l’autorité compétente tient compte des résultats des systèmes d’autocontrôle et des programmes d’assurance par des tiers dans l’organisation des contrôles officiels de denrées alimentaires d’origine animale et non animale.

Si les inspecteurs officiels rencontrés ont confirmé que les contrôles officiels fonctionnent mieux et sont plus efficaces auprès des exploitants du secteur alimentaire qui sont membres de ces programmes de certification privées, ils ont en général émis des réserves sur l’absence de biais dans les contrôles exécutés par le secteur privé et sur le fait que ceux-ci puissent contribuer à des synergies avec les contrôles officiels. En particulier, le fait que les exploitants du secteur alimentaire et les organismes de certification entretiennent une relation financière et que les audits pour ces programmess sont, dans la plupart des cas, annoncés à l'avance peut avoir une incidence négative sur la fiabilité des informations et annule les effets d’autres mesures qui ont été mises en place afin de garantir leur fiabilité.

Document disponible sur demande (réservé aux industriels disposant d'une adresse email professionnelle).

×