biofilm rappel produit

Une nouvelle forme de Listeria monocytogenes découvert en Chine

Des chercheurs ont découvert en Chine une nouvelle forme très virulente de Listeria monocytogenes.

Nous tenons gratuitement à votre disposition l'article (réservé aux industriels).

Bacteria image parwikiimages de pixabay

Des saucisses contaminées par Listeria importées d'Allemagne en France

Selon le ministère allemand de l'Environnement la souche (Sigma1) de Listeria retrouvée dans des produits charcutiers de la firme Wilke a fait trois morts.

En France, au moins deux départements auraient importé et commercialisé cette viande : l'Ille-et-Vilaine (35) et la Moselle (57).

Butcher 1345807 960 720

Listeria monocytogenes dans les siphons/ caniveaux

A noter un récent article scientifique paru dans la revue International Journal of Food Microbiology concernant l'analyse dans le temps (sur une période de cinq ans) de la population de Listeria monocytogenes dans les siphons/ caniveaux pendant la reconstruction et l'agrandissement d'une usine de transformation de la viande. On y apprend que la contamination de base en L. monocytogenes était de 45 % dans les drains. L'intensification des mesures d'assainissement avait diminué la prévalence de L. monocytogenes avant le début des travaux à 5 %. Les activités liées aux travaux ont augmenté la prévalence de L. monocytogenes à 20,5 % dans ces systèmes d'évacuation des eaux usées et ont changé la structure de la population.  Une proportion plus élevée de génotypes de souches virulentes (61 %) a été mise en évidence ! Cet article démontre encore une fois, l'importance de la conception hygiénique et que des précautions particulières doivent être prises pour éviter la contamination croisée des produits, car les travaux généralement en cours pendant de longues périodes sont une source notable de contamination.

Nous pouvons vous accompagner sur ces différents sujets de maîtrise de L. monocytogenes.

Preventing listeria outbreaks in food facilities 3

Notre prochaine formation : 3 décembre 2019 – Laval – Zoning & plan de contrôle de l'environnement traite de ce sujet.

Pour vous y inscrire, contactez-nous.

Plus de 7 rappels par semaine en Europe sont liés à un agent pathogène capable de générer un biofilm

Les micro-organismes sur notre planète ont colonisé tous les sites de la biosphère, sans exception. Cela est due à une extraordinaire adaptabilité à la fois génotypique et phénotypique des micro-organismes aux stress physico-chimiques. Ainsi, des milieux aux conditions extrêmes sont occupés tels que les glaciers, les sources hydrothermales, les milieux maritimes, y compris les abysses alors rien de plus facile pour eux de coloniser une entreprise agroalimentaire.

La forme dominante dans l’environnement des microorganismes est une organisation en forme de biofilm. Un biofilm est une communauté multicellulaire plus ou moins complexe, souvent symbiotique, de micro-organismes (bactéries, champignons, algues ou protozoaires), adhérant entre eux et à une surface, et marquée parfois par la sécrétion d'une matrice adhésive et protectrice.
Il y a environ 1.000 à 10.000 fois plus de bactéries qui se développent dans un biofilm plutôt que sous forme de cellules libres (phase planctonique).

La formation de biofilm est un processus dynamique et complexe que nous pouvons diviser en cinq phases:

Phase 1. Adhésion réversible des bactéries à la surface. Faible union des bactéries avec le substrat qui se produit en à peine une minute.

Phases 2 et 3. Adhésion irréversible à la surface, avec une phase initiale de croissance et de division avec production d'un exopolymère protecteur et développement final de la colonie avec dispersion de cellules colonisatrices. Des liaisons irréversibles se forment entre 20 minutes et 4 heures.

Phase 4. Croissance et maturation. Les cellules bactériennes résultantes forment une microcolonie autour du site de liaison. Si les conditions sont adéquates, une colonie organisée ser développera. Tout au long de la phase de maturation, le biofilm s’adapte à la présence de nutriments, à l’oxygène et aux changements de populations. On estime que le développement de cette phase est de 2 à 4 jours.

Phase 5. Diffusion de cellules colonisatrices. Enfin, certaines bactéries de la matrice du biofilm en sont libérées pour coloniser de nouvelles surfaces, en fermeture ou en début de cycle.

4907199507 4d98732936 o

La croissance en biofilm augmente la capacité de survie des micro-organismes grâce à des mécanismes tels que:

  1. Il agit comme un "bouclier" protégeant les micro-organismes contre des éléments tels que les biocides et réduit les risques de déshydratation.
  2. Il augmente la disponibilité des nutriments pour la croissance bactérienne.
  3. Il permet le transfert de matériel génétique (ADN).
  4.  
  5. Sous cette forme, les bactéries peuvent être 1000 fois plus résistantes aux biocides (désinfectants) que des cellules en phase planctonique.

Il a été observé que le nettoyage avec des produits alcalins est plus efficace que le nettoyage avec des acides pour éliminer le biofilm.