Matériaux au contact

Projet de modification du règlement 10/2011 relatif aux plastiques au contact des aliments

Vient d'être publiée une proposition globale contient, entre autres, des modifications importantes aux annexes I, II, IV et V au Règlement 10/2011.

Logo contact alimentaire

Nos formations en e-learning sur les matériaux au contact ont déjà intégré ces prochaines modifications.

Revor web conference pic

Pour vous inscrire à nos sessions de formation, veuillez nous contacter.

Le BfR examine les alertes de lacunes dans les données sur la cancérogénicité des huiles minérales

Le BfR examine les alertes de lacunes dans les données sur la cancérogénicité des huiles minérales non alimentaires.

Pour obtenir l'article scientifique, veuillez nous contacter.

Matériaux d'emballage et persistance de pathogènes

Une récente étude publiée dans le journal Food Control tend à démontrer une survie dans le temps des pathogènes (E.coli O157 et Listeria monocytogenes dans ce cas) à l'extérieur des matériaux d'emballage. Les auteurs font le lien entre cette persistence et le risque d'une intoxication alimentaire par contamination croisée dans le cas d'un emballage hautement contaminé. Ces résultats pourraient conduire à revoir ses analyses HACCP et à considérer les emballages comme une nouvelle cause de contamination à maîtriser. La conception hygiénique des équipements liés à la manipulation des emballages et notamment leur aptitude au nettoyage et à la désinfection devrait être passée en revue.

E coli hazard image parjade x de pixabay

Pixabay (c)

 

Matériaux au contact alimentaire : Quelles sont vos obligations ?

Les entreprises alimentaires et leurs fournisseurs doivent se conformer à diverses législations européennes et nationales régissant les matériaux au contact alimentaire.

Les entreprises sont tenues de fournir une déclaration de conformité à toutes les étapes de la chaîne d'approvisionnement, en dehors de l'étape du commerce de détail, pour confirmer que les matériaux de contact alimentaire régis par une législation européenne harmonisée sont conformes aux règles qui leur sont applicables. Ces matériaux comprennent le plastique, la céramique, le film de cellulose régénéré et l'emballage actif et intelligent. La documentation doit être conservée à l'appui des déclarations de conformité faites et elles doivent être mises à la disposition des autorités chargées de l'application de la loi dans les États membres sur demande.

Les États membres peuvent également adopter une législation nationale exigeant que les déclarations de conformité s'adressent à tous les matériaux au contact alimentaire non harmonisés placés sur leur marché national, et bon nombre d'entre eux l'ont fait comme la France. Les matériaux non harmonisés comprennent le papier et le carton, les revêtements, les encres d'impression, le caoutchouc et les silicones.