Food Safety Culture, le suivi des non-conformités un bon indicateur

Food Safety Culture, position du problème

Les enfants sont terribles car il faut souvent sans cesse leur rappeler les mêmes choses : as-tu fait tes devoirs ? as-tu lavé tes dents avant d'aller te coucher ? as-tu lavé tes mains avant d'aller manger ? N'oublie pas de tirer la chasse d'eau ? N'oublie pas de rincer la douche ? Etc. En tant que parent, il est de notre devoir de le leur rappeler.

On peut se demander où sont les "parents" dans les entreprises agroalimentaires, au regard de l'historique des rappels depuis plus de 20 ans. Les choses n'ont pas vraiment changées. A part les rappels concernant les allergènes, nous retrouvons toujours les mêmes alertes concernant les principaux contaminants (Listeria, Salmonella...).

Les comportements déviant sur des règles de base en matière de prérequis sont encore légion : mauvais état des écoulements, présence d'eau au sol, sol dégradé, mains non lavées, produits tombés au sol et remis sur la ligne, temps d'attente non respectée, zoning non adéquat...

Pourtant depuis plus de 15 ans les référentiels de certification "food safety" et leurs audits annuels des systèmes de management de la sécurité des aliments auraient du aider à améliorer les choses. Il semble que ces certifications aient atteind leur limite et que les "parents" des entreprises agroalimentaires doivent changer leur logiciel.

Ce qui compte vraiment, c'est la manière dont l'entreprise a géré les problèmes au fil du temps. Des non-conformités répétées sans que rien ne soit corrigé montrent une culture négative de la sécurité des aliments (Food Safety Culture).

Pour cela, il y a lieu de concentrer tous les "parents" à savoir les pilotes des processus (production, maintenance, achats, R&D, qualité...) ainsi que la direction autour de la résolution des problèmes et de leur non-récurrence.

Food Safety Culture, comment faire ? (à suivre)

Door 673000 640

Crédit photo : Image parGerd Altmann de Pixabay